The Guide to Maker Education

The maker movement is not new. Learning by doing, or making, is a time-worn skill. Think about the « guess and check » method of your middle school math classes — you try, fail, re-evaluate your work and try again, repeating the process until you come to an answer that makes sense. This iterative process is the core of the maker movement, which Vicki Davis, edtech teacher and author, describes as « a unique combination of artistry, circuitry and old-fashioned craftsmanship. »

These values of artistry, circuitry and craftsmanship are becoming a permanent part of 21st-century learning skills in today’s classrooms. Known as « Maker Education » (or more commonly referred to as « maker ed »), teachers and leaders in education technology and innovation are integrating these processes into their classrooms. In makerspaces, as the classrooms are called, students are encouraged to combine ideas of science, technology, math, engineering and hands-on tinkering to build alternative solutions to existing problems.
— À lire sur rossieronline.usc.edu/maker-education/

Innovation pédagogique : un jeu pour révéler la créativité des étudiants

Innovation pédagogique : un jeu pour révéler la créativité des étudiants
— À lire sur theconversation.com/amp/innovation-pedagogique-un-jeu-pour-reveler-la-creativite-des-etudiants-123141

Au fait, le « design thinking » à quoi ça sert ?

DECRYPTAGE //Cette approche créée dans les années 1980 est efficace pour satisfaire le besoin de changement des employés. Du management à la structure des organisations : le design thinking éclate les carcans.

Source : https://start.lesechos.fr/amp/82/15282.php?

 

Le redoublement du plan numérique à l’école

La stratégie pour faire rentrer l’école dans l’ère numérique engagée en 2015 patine sur son déploiement et la conduite du changement, un sujet classique dans les problèmes de transformation.

Source : Le redoublement du plan numérique à l’école

Le futur de l’éducation au numérique

“S’il y a bien un domaine qui a besoin d’être hacké, c’est l’éducation”. C’est ainsi que Stéphanie Pfeiffer, créatrice de HackEdu (un hackathon dédié à l’éducation), introduisait l’annonce de cet évènement hébergé par l’une des principales entreprises françaises de formation en ligne, 360 Learning. Elle poursuivait : “Hacker c’est donc se rebeller, détourner les codes, être à la limite de la légalité… pour faire avancer la société (..) Parce qu’une action vaut mieux qu’une critique, j’ai créé HackEdu, avec une conviction : l’éducation ne peut-être disruptée que par ceux qui la font.

Des jeunes au bord de l’illettrisme numérique…

twitter.com/julienannart/status/1137245900387098629

Illustration Sarah Bouillaud pour Libération

Le Québec se dote d’un référentiel de compétences numériques au cœur de la formation des enseignants.

twitter.com/rochanek/status/1134547632209223680