La tablette fait son entrée à l’école … Une frénésie justifiée ? – Linkis.com

Source: linkis.com

See on Scoop.itMITIC (Média Images et Technologie de l’Information et de la Communication) dans le monde de l’éducation

Une réflexion au sujet de « La tablette fait son entrée à l’école … Une frénésie justifiée ? – Linkis.com »

  1. J’avoue avoir une attitude relativement sceptique face à tout engouement envers des outils en technologies modernes, surtout que l’on semble mettre de côté l’aspect de la pédagogie et que l’on en « justifie » l’utilité en fonction de « l’effet wow de la chose! »
    Si je voulais rester dans une pensée critique sans rien proposer je dirai que finalement les décideurs qui commandent ces milliers de tablettes, font au fond « affaire » avec des firmes comme Apple (c) et autres joueurs sur les marchés mondiaux!
    Cela pourrait être le cas à première vue.
    Ce que je déplore c’est le manque de « Pensée Design » quant à l’adoption d’un tel changement, car cela en est un et de taille de surcroit!
    La tablette tactile a inévitablement son côté ludique, ce qui est un bon point quant à l’adhésion de la clientèle visée. Pour le reste je trouve que le cheminement de la pensée design garde encore certains aspects mi- clairs et mi- obscurs (les fameuses zones grises si l’on veut dire)..
    Avons-nous préparés tant les enseignants que les parents ? Avons-nous consulté les écoliers (en fait les apprenants) ? Avons-nous validé la concordance des stratégies pédagogiques, du programme en fonction de la technologie et non PLUS l’inverse comme ce fut le cas jusqu’aujourd’hui ?
    Voici – à mon humble avis – toutes les réponses aux questions que l’on devrait avoir dans l’esprit en adoptant de tels changements d’envergure.
    Tant que cela ne sera pas la priorité des souhaits, nous ne ferions que suivre une mode des plus commerciales (entendre une poussée de la consommationite aigue) comme celle des téléphones intelligents, qui ont transformé la manière dont se comportent les consommateurs: juste les voir dans leurs postures, la main portant religieusement l’objet du nouveau culte, les yeux qui lisent et les oreilles qui se forcent à écouter la personne qui parle, bref une certaine aliénation des temps modernes qui – selon moi – va à l’encontre du principe de la pédagogie la plus élémentaire: l’éducation est une question de personnes et non d’outils!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s